Very Bad Blagues

  Dans la série des séries humoristiques il y a Very Bad Blagues ! Certains l’attendent avec impatience, d’autres (une minorité) se demandent encore ce que c’est ou ne connaissent pas Direct 8… Bref (sans faire de concurrence), la saison 2 partie 2 ça reprend lundi !

     Very Bad Blagues, la suite de la folle aventure du Palmashow, c’était une pure découverte ! Une bouffée rafraîchissante d’humour, parfois un peu bon marché, mais ça restait très bon. Une sorte de délire entre potes (Grégoire Ludig et David Marsais ) qui a commencée au collège, s’est fait connaître sur scène, puis à la télévision avec La folle histoire du Palmashow fin 2010 et Very Bad Blagues en 2011.

     Le problème, c’est que le Palmashow ça ressemblait parfois un peu trop à un gros délire burlesque frisant le ridicule voir l’humour de trottoir… Il y avait du bon, du très bon même, et, comme si cela devenait inévitable dans le monde de l’humour : le moins bon et ses gags lourds et poisseux.

     Avec la saison 1 de Very Bad Blagues, on riait franchement, on partageait à tout va les répliques déjà cultes attendant comme des gosses le prochain épisode. En campant divers personnages types, interprétés avec brio dans différents environnements, la série s’assurait un vaste champ d’action, frisant parfois le sarcasme, n’hésitant pas à accentuer les clichés avec une dérision toujours (ou presque) percutante ! Mais voilà, quand on pensait enfin avoir trouvé un humour tout publique, « l’humour ado » une fois encore s’incrustait, avec ses blagues bien vicelardes dans tous les domaines, là où on en aurait pourtant espéré une censure de bon sens, voir un respect pour l’image du sacré. Car si l’on peut rire de tout (ou presque) mais pas avec tout le monde, une série diffusée aux heures de grandes écoutes, touche par définition un large publique. Le but est-il de faire rire ou de se faire rire en montrant tout et même ce qu’il serait bon de laisser sous le couvert de la décence, qu’elle soit morale ou physique ? N’est-ce pas un manque d’une certaine « courtoisie de l’humour » que de prendre une religion, quelle qu’elle soit, comme lieu de dérision dans une période où de nombreuses crises la traversent ? Cela dit, ce genre de cas plutôt navrant étaient à ce moment là, encore rares.

     Et puis il y a eut la deuxième saison… Les fous rires auxquels on était pourtant habitués se sont progressivement estompés au profit d’une recette bien plus fade de l’humour made in Palmashow. Était-il devenu une sorte d’Americain Pie remasterisé à la française ? L’idée m’a un instant effrayé ! Heureusement, un nombre non négligeable de sketchs se démarquaient du lot. Quand même, il gère ce Palmashow ! Alors on partageait les vidéos et les répliques, dans une folle ambiance de « Wech ! » à la pilosité particulière, de Jeanne, de Francis, ses blagues de « bonnes factures » et son rire unique !

     Le vrai problème de la série c’est qu’elle commence à s’essouffler, à perdre son effet « tout nouveau ». On aimerait ce petit plus qui lui redonne la pêche qu’on lui trouvait au début, ce petit plus qui redonne du punch au duo de choc tout en évacuant ce côté « humour ado » (ah oui mais c’est la crise, faut que tout le monde regarde, zut…).

    Alors c’est avec autant d’impatience que d’appréhension que j’attends de voir ce qu’ils nous ont mijotés. Car après tout, c’est eux qui aiment quand ça claque ! Espérons juste que ça ne soit pas trop lourd. Car c’est aussi eux les spécialistes des pâtes au beurre…

     En bref, j’espère me laisser agréablement surprendre. En attendant je prendrais bien un café, Jeaaaanne…

3 réflexions sur “Very Bad Blagues

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s