Même le silence a une fin

        « Je ne croyais plus aux coïncidences. Depuis mon enlèvement, dans cet espace de vie hors du temps, j’avais eu la possibilité de réviser les événements de ma vie avec la distance et la sérénité propres à ceux qui ont des jours en trop. J’en avais conclu que la coïncidence n’était que l’aveu de l’ignorance…

Évaluez ceci :